Notre Itinéraire

Our itinerary

Du 16. 6. 2014 au 8. 8. 2014

Aram Bartholl
Cèsar Escudero Andaluz
Hassan Darsi
Manuel Fernandez
Bodys Isek Kingelez
Florent Lagrange
Simon Nicaise
Jean-Christophe Nourisson
Evan Roth
Vaan et Addie Wagenknecht

Commissariat : Alexis Jakubowicz

Il se calcule, se cherche, se trace, s’interrompt, se poursuit. L’itinéraire est dans le texte un chemin, une route à suivre pour aller d’un lieu à l’autre. Il est dans l’exercice entre le plan et la divagation, tantôt dessein et tantôt perte. Dans une acceptation de l’espace public ou du territoire augmenté sur les réseaux, l’itinéraire recouvre la succession ou l’accumulation de visites qui échouent dans l’historique. On le dit alors navigation.

Les réseaux d’information sont aujourd’hui à l’image de nos villes et réciproquement : des transports en commun. Ils charrient dans une journée à travers leurs écrans des millions de zyeutants, rompus dans le métro à la pratique du GPS ou de l’audio-guidage. La distance n’est plus nécessaire à l’expérience du territoire et sous l’omnipotence de Google on voyage à la carte.

L’homo informaticus va et vient de la rue à l’écran à coup d’applications spectacles. Il s’organise pour recevoir l’information avant de percevoir la présence de l’autre. Il n’échauffe ni son corps ni son esprit, se prive du sens de l’orientation, s’interdit le tropisme, l’intuition et la divagation, l’énergie du plaisir.

«Notre itinéraire» décrit ce phénomène d’augmentation de l’espace public IRL — In Real Life — à l’espace URL, hébergé dans un nuage absent qui est pourtant bien là. Notre itinéraire, c’est aussi celui de Georges Verney-Carron qui, engagé depuis 30 ans pour la réconciliation de l’art et de l’espace public, constate aujourd’hui la digitalisation de ces problématiques sociales, esthétiques, politiques et architecturales. Facebook, Google, eBay sont comme nos places, nos gares et nos musées, des lieux communs bâtis pour l’échange et la flânerie, parfois détournés dans la confrontation. «Notre itinéraire» c’est enfin le bouton critique sur lequel nous cliquons, comme sur Mappy, pour avancer.